Ville de GUEUGNON

Site officiel de la Ville de GUEUGNON


FUSION DES ECOLES BRUYERES ET JEAN MACE : un choix qui s'explique

La baisse des effectifs scolaires oblige à redimensionner les écoles élémentaires

La réorganisation des écoles du quartier haut résulte de la chute des effectifs scolaires depuis plusieurs années et d’une façon tout à fait sensible sur l’école élémentaire des Bruyères.

En 10 ans, notre territoire a perdu 150 élèves en élémentaire, soit l’équivalent de 6 classes à 25 élèves et 62 élèves en maternelle. Les fermetures de classes, qui traduisent cette décroissance, ont déjà lourdement touché notre ville (5 fermetures en élémentaire et 2 en maternelle depuis 2007).

En 2016, cette situation a amené les services départementaux de l’éducation nationale à décider la fusion des deux écoles élémentaires du quartier haut au regard de cette réalité démographique, qui est d’ailleurs largement partagée sur notre département puisque même des villes comme Chalon subissent des fusions d’écoles.

Pour la rentrée 2017, l’école accueillera 134 élèves avec le maintien des 8 postes d’enseignants, dont un sur une classe d’éducation spécialisée.

Le redimensionnement de l’école va permettre une meilleure organisation pédagogique des classes ; notamment avec moins de classes à multi-niveaux et une intégration plus aisée des élèves de l’ULIS.

Le choix du site : un choix raisonné

Le conseil municipal du 13 décembre 2016 a acté le regroupement des élèves sur le site des Bruyères. Ce choix a été difficile ; en effet, un lien affectif fort se crée entre une école et les personnes qui la fréquentent (enfants et adultes) ou l’ont fréquentée. De plus, l’implantation d’une école impacte les habitudes de tout un quartier.Un nouveau nom pour une nouvelle école : enfants et parents pourront faire des propositions avant le vote final des élus

Des critères ont été choisis pour aider à la décision. Tout d’abord, les conditions matérielles de fonctionnement d’une école sont plus favorables sur le site des Bruyères. Aujourd’hui, une école ne se limite pas uniquement à ses salles de classes. Pour un bon fonctionnement pédagogique, des salles supplémentaires (BCD, salle informatique, salle de pratiques artistiques) sont nécessaires.

L’école est aussi le lieu d’accueils périscolaires (NAP et garderie) qui ont besoin d’espace. Elle s’inscrit dans un environnement proche (le centre social municipal, le terrain multi-sports, la piste de prévention routière, le sentier arboretum, les jardins partagés) qui doit servir à une meilleure organisation de ces différents temps scolaires et périscolaires.

Ensuite, les aspects de mise en sûreté des élèves selon des normes de sécurité ont renforcé l’avantage du site des Bruyères.

Le restaurant scolaire de l’école Jean Macé, placé en demi-sous-sol, ne présente pas toutes les garanties de mise en sécurité des demi-pensionnaires ; celui du site des Bruyères, en rez-de-chaussée, va être restructuré pour permettre un service de restauration scolaire plus performant.

La sécurisation des abords des écoles aux heures d’entrée et de sortie reste une préoccupation de tous (parents et élus). Or, le site de Jean Macé est directement implanté sur un noeud routier très fréquenté et enclavé dans un bâti de type centre-ville. Cela exclut toute nouvelle possibilité d’aménagement de zone de parking et n’offre pas assez de garanties pour la sécurisation des déplacements des enfants. Le site des Bruyères est en retrait des voies principales de circulation de notre ville et présente deux espaces de parking sur chaque point d’accès de l’école.

La mise en sécurité des élèves dans les bâtiments scolaires, demandée par les services de l’Etat, sera aussi plus aisée à mettre en place sur un bâtiment plutôt que sur trois.

Revitaliser le quartier haut en réinvestissant sur le site de Jean Macé

La volonté municipale est de réinvestir le plus vite possible le site de Jean Macé en offrant à la population du quartier haut plus de services aux citoyens et tout particulièrement aux familles, afin de redynamiser et mieux répartir les équipements et les services à la personne.

Tout d’abord, l’accueil de loisirs de l’association AGCL va être relocalisé dans les locaux libérés.

Les activités “enfance” et le secrétariat quitteront la Maison du Bourg, certes en regrettant son parc mais en gagnant en fonctionnalité des locaux. La municipalité travaille sur la mise en place d’un guichet unique des familles qui regrouperait l’éducation, la petite-enfance et l’AGCL, soit toutes les prestations de 0 à 16 ans, de la crèche Anne Martin au local Ados : un seul lieu pour s’informer, orienter les familles, quelque soit l’âge de l’enfant. Le but est de simplifier les démarches administratives dans les structures d’accueil pour offrir un meilleur service public.

Le pôle CSVA (culture, sport et vie associative) rejoindra lui aussi le site et quittera le bâtiment situé 15 rue Jean Bouveri (ex DDE).

Lire l'article du 15 juin 2017 :  "Ecole "Rosa Parks" : nom de la future école du site des Bruyères