Ville de GUEUGNON

Site officiel de la Ville de GUEUGNON


Conseil du numérique : rencontre avec l'Université de Bourgogne – Jeudi 8 juin 2017

Démonstration di robot Beam au sein de la salle multimédiaAprès la création du 1er conseil numérique, la ville de Gueugnon, fortement engagée dans le développement du Numérique sur son territoire et porteuse de plusieurs projets numériques,  accueillaient deux représentants de l’Université de Bourgogne, Marie-Ange Rito, directrice du pôle des Systèmes d’Information et des usages du Numérique et Bruno Lapetite.

L’Université de Bourgogne c’est 30 000 étudiants (3 000 de plus que l’an dernier), 3 000 personnels, de nombreux laboratoires de recherche, des missions de formation à distance…

Dans un premier temps, les représentants de l’Université de Bourgogne ont présenté une nouvelle technologie : le robot « Beam ». Outil révolutionnaire, cet instrument a déjà fait ses preuves au sein des hôpitaux auprès des enfants malades, de personnes dépendantes, au sein de l’éducation pour les étudiants handicapés… Piloté à distance, grâce à une connexion wifi ou 4G, l’installation simple d’un logiciel ou d’une application permet à la personne de se déplacer librement, de converser comme si elle était physiquement présente. Preuve à l’appui avec une communication en direct avec un enseignant à l’école française de Moscou qui a convaincu l’assemblée.Bruno Lapetite et Marie-Ange Rito, représentants de l'Université de Bourgogne

Véritable entreprise de recherches avec de nombreux services proposés, l’Université de Bourgogne apporte des solutions grâce à ses moyens technologiques de haute voltige. Leurs missions, leurs champs d’intervention sont vastes. Leur présence à Gueugnon signifie qu’elle souhaite également mettre ses moyens pour développer le numérique au-delà de Dijon. Même si aujourd’hui elle collabore sur de nombreux sites répartis sur toute la France, elle souhaite contribuer au développement numérique à Gueugnon là où une demande a été faite.

« L’idée est de décliner vers tous les acteurs territoriaux (étudiants, chômeurs, entreprises, collectivités, établissements culturels…) les nombreux e-services déjà en place sur l’Université de Bourgogne » explique Bruno Lapetite.

Parmi les projets, une idée conjointe avec Aperam et la ville serait de créer une visite virtuelle du site Aperam et aboutir à un centre culturel scientifique où le savoir-faire industriel et technologique sera mis en avant. Il a également été évoqué l’idée pour des entreprises d’utiliser le Cluster de calcul. Un outil qui effectue à la seconde 175 mille milliards d’opérations. Une technologie de pointe qui vise les 300 Tflops (vitesse de l’opération). L’injection de programmes et d’applications permettent des recherches dans de nombreux domaines (médecin, météorologie, biologie, comportement, industrie…). Par exemple l’équipe Génétique des Anomalies du Développement (GAD) a identifié le gène qui pose problème aux enfants épileptiques de naissance.