Ville de GUEUGNON

Site officiel de la Ville de GUEUGNON


Signature de la Charte du Réseau VIF (Violences Intra-Familiales) à Gueugnon – Jeudi 25 janvier 2018

Agnès Raimondi de l'AMAVIP et Dominique Lotte, Maire de Gueugnon« Ces violences inqualifiables, inacceptables méritent toute notre attention » intervient Dominique Lotte, maire de Gueugnon, avant la signature de ce réseau qui a toute son importance si on tient compte du fait que « les chiffres de violences intra-familiales ne cessent d’augmenter chaque semaine » comme le souligne Marlène Germain, directrice de cabinet du préfet.

Le réseau est constitué de partenaires institutionnels pluridisciplinaires et complémentaires tous impliqués dans la lutte contre les violences intrafamiliales, cellule créée dans le cadre du CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de la Prévention de la Délinquance).

Pour bien comprendre de quoi il en ressort, deux films ont été diffusés à l’assemblée afin de bien cerner le processus d’emprise sur la victime qui s’isole, est dévalorisée, se met en danger, se déshumanise. Elle n’est plus maître de ses actes mais obéit sans réfléchir jusqu’à ne plus savoir ce qui est bon ou pas pour elle. Et puis il y a toutes les conséquences psychiques de ces actes. Cette mise sous tension permanente crée des troubles comme l’hypertension, risques accentués d’infarctus, déficit immunitaire et pathologies à long terme. « La prise en charge de ces victimes sous violence est longue : il faut déjà qu’elles se libèrent. » s’exprime Agnès  Raimondi de l’Association de médiation et d’aide aux victimes d’infractions pénales (AMAVIP). « Ce travail en réseau est indispensable pour pouvoir, avec l’accord de la victime, partager les infos entre partenaires, évaluer sa situation, l’orienter. » poursuit-elle.

Chaque situation est différente d’où l’intérêt de l’échange entre partenaires. La victime ne voudra pas partir (peur des représailles, menaces) alors il faudra l’aider à se protéger, à garder le contact pour ne pas être isolée. Si elle décide de partir, il faudra la mettre à l’abri, elle et ses enfants si elle en a et puis l’aider à se reconstruire, à conserver cet éloignement qui lui en sera bénéfique. Le Réseau VIF est une continuité et un outil supplémentaire à ce combat de tous les jours pour mettre en place des réponses à ces violences. Un numéro de téléphone local est en place pour, entre autres, ces violences intra-familiales : 0 8000 71131 (numéro vert gratuit).Signature de la Charte

Les différents partenaires institutionnels et associatifs ont ensuite procédé à la signature de cette charte : Marlène Germain, représentant la préfecture de Saône-et-Loire, André Acary, président du Conseil départemental 71, Dominique Lotte, maire de Gueugnon,  Agnès  Raimondi de l’Association de médiation et d’aide aux victimes d’infractions pénales (AMAVIP), Jean-Amédée Lathoud, président de l’association le Pont, Aymeric De Chalup, directeur adjoint de la CAF71. Excusés : le Procureur de la République de Mâcon, le Commandant du Groupement de Gendarmerie Départementale de S&L, le directeur académique de l’Education Nationale.