Ville de GUEUGNON

Site officiel de la Ville de GUEUGNON


Réunion de proximité au Centre Henri Forest – Mardi 26 février 2018

Dominique Lotte à la rencontre des habitants.La première réunion de proximité s'est déroulée au Centre Henri Forest où le maire, Dominique Lotte, a tout d’abord développé les 3 orientations fortes auxquelles s’attache l’équipe municipale. D’un point de vue fiscal, aucun effort supplémentaire ne sera demandé aux habitants et ce malgré, les baisses des dotations de l’Etat et des recettes municipales. La municipalité garde en ligne de mire la baisse de la dette. A noter que depuis 2008, une diminution de 3 millions d’euros a été effectuée. La commune, dans le but de maintenir une dynamique territoriale, continuera un maximum d’investissements d’avenir.

Cette dernière orientation se traduit par exemple par l’accompagnement financier pour l’installation de nouveaux médecins mais aussi de nouveaux habitants avec la prime à la construction ou encore le renouvellement du parc commercial en centre ville grâce au dispositif des boutiques à l’essai intitulé «Avenir Boutique».

Les grands chantiers ont été évoqués : démolition des deux anciens collèges ; réfection de la rue de la Convention ; suppression des friches urbaines, point sensible pour les habitants. A savoir la friche de l’ex-Pignon Blanc du groupe Schiever devrait commencer à disparaître dès mai. A proximité du Centre Henri Forest, l’immeuble des syndicats tombera lui aussi, mais le plus long et le plus coûteux reste la procédure de diagnostic amiante. Par la suite le travail de liaison entre chaque côté de la place de l’Eglise se poursuivra.Le public

Le maire a évoqué le parking en cours, stoppé administrativement, au cœur de ville. L’entreprise Aperam devrait créer son propre parking cette année, et même si ça prend du temps, le projet de parking près de la mairie pourrait être reconduit dès 2019.

Parmi les autres projets, on retrouve le changement de la navette urbaine qui sera plus adaptée aux personnes à mobilité réduite (30 000 à 50 000 €) ; la réduction du coût de fonctionnement des bâtiments grâce à une rationalisation des services recentrés sur l’ex Ecole Jean Macé ; la rénovation du centre social ; la rénovation du Hall des expositions, partie restaurant-cuisine dans un premier temps ; la rénovation énergétique et l’installation d’un ascenseur pour l’accessibilité dans l’école Rosa Parks.

Le public a ensuite pris la parole pour évoquer :

- les problèmes de voirie (Reuil du Plessis) : « depuis 4 ans, on investit environ 60 000 € par an pour refaire la voirie rurale mais il y en a toujours à faire » acquiesce le maire

- les problématiques de santé liées à la future perte d’autonomie de nos aînés et le futur manque de places en EPHAD. Un sujet qui n’est pas du ressort du maire uniquement.

- la demande d’une salle d’obsèques civiles : « peu, voire aucune demande à ce jour pour qu’on puisse engager un financement sur ce projet. »

-  l’avancée du projet de la Médiathèque ou encore de la piscine. Ces deux projets dépendent de la CCEALS. Pour la piscine, « notre souhait est de la voir rester au même endroit avec rénovation de l’existant ou si construction, il y a, à proximité du Stade Jean Laville ». Pour la médiathèque, « le projet est ficelé. Nous sommes en discussion avec la CCEALS. Notre objectif est qu’elle soit dans le Parc du Château d’Aux. »

- Sur la ré-urbanisation des quartiers, une habitante souligne qu’ « il nous faudrait des entreprises », ce à quoi le maire répond : « On a du travail sur Gueugnon. Les entreprises ont tous et toutes des problèmes de recrutement. »

- l'adressage : un travail est en cours afin de faciliter le travail des secours et d'installer la fibre optique.

- le devenir de Carrefour Market : pas de fermeture prévue. Réponse en juillet.