Ville de GUEUGNON

Site officiel de la Ville de GUEUGNON


Le centre social doit faire émerger le vivre-ensemble - Vendredi 9 mars 2018

Dominique Lotte, maire de Gueugnon ; Hakim Boudjadja, directeur pôle social et Nadia Laatar, adjoint à la cultureLa ville de Gueugnon a établi un projet social qui, tenant compte des carences de la ville et des attentes du public, deviendra le fil rouge du centre social durant les 4 années à venir (2018-2021).

Les partenaires, les habitants et les services municipaux ont croisé leur regard pour établir un diagnostic et les grands axes de ce projet. Ils étaient tous réunis, symboliquement au centre social, lors de la présentation.

L’enjeu est d’attirer de nouveaux publics et de les fidéliser. « Le lien social est important sur le territoire » comme le souligne Dominique Lotte, maire de Gueugnon et encore plus à Gueugnon lorsqu’on sait que « Gueugnon est reconnue, depuis toujours, comme une terre d’accueil social » précise Hakim Boudjadja, directeur du pôle social de la ville.

Le centre Social est un carrefour où professionnels du social, parents, enfants, animateurs et associations se croisent. L’idée est d’exploiter au maximum le potentiel de cette structure. Une structure qui subira un relooking cette année et qui va changer de nom. L’implication des habitants sera sollicitée au travers de la création d’un comité d’habitants, d’un conseil municipal jeunes. « On note que le café des parents tous les mardis soirs a pris place dans les habitudes et bientôt un « café philo. »Habitants, partenaires et services municipaux étaient présents.

Le centre social compte renforcer plusieurs domaines comme la solidarité et l’entraide au travers d’un système d’échange « troc service », le soutien au public fragilisé avec un repas de fin d’année pour rompre l’isolement ou encore la lutte contre la fracture numérique et le soutien aux aidants.

Ayant réintégré depuis peu le Réseau d’Ecoute et d’Accompagnement des Parents (REAP), le centre social veut développer un lieu d’accueil parents/enfants (écoute, info, prévention), proposer de l’accompagnement à la scolarité et développer la ludothèque.

Le problème de mobilité a aussi été étudié. Actuellement la mission locale du Charolais développe un réseau de conducteurs bénévoles. Il faut continuer de lever des freins en informant le public des solutions existantes. « Un dispositif de « bourse aux permis » va être lancé par la municipalité, annonce le maire qui a reçu l’approbation des habitants présents. D’autres idées comme une auto-école itinérante pourraient voir le jour.

Fin juin, le projet devra être validé puis déposé à la CAF71 pour solliciter l’agrément « centre social » pour 4 ans, synonyme de soutien technique et financier.