Abattage et replantation d'arbres

Du 23-12-2020 au 23-12-2020

Afin d’assurer le suivi du patrimoine arboré de la commune, le pôle Cadre de vie et Environnement a sollicité l’ONF (Office National des Forêts) pour son expertise sur deux lieux de la commune : la place de l’Eglise et l’école Pasteur.

Place de l’église :
Au cours de l’année, nous avons décelé suite à une chute de branche, l’attaque d’un champignon décomposeur de bois, le Phellin tacheté, sur plusieurs des platanes, deux platanes contaminés ont été abattus au cours de l’année 2020. L’ONF a confirmé la contamination de deux autres platanes par ce champignon. L’un d’entre eux est dans un état de dépérissement avancé : son abattage est nécessaire. Six autres sont à surveiller régulièrement. L’ONF émet l’hypothèse d’une perte de vigueur et de vitalité dû à un manque d’espace adapté à la prospection de leurs racines. Dans un premier temps, un suivi soutenu de l’évolution de ces arbres est nécessaire, et dans un second temps, une étude sera à mener sur l’avenir de ces platanes suivant les constations annuelles qui découleront du suivi.

Ecole Pasteur :
Dans la cour de l’école maternelle Pasteur, notre attention s’est penchée sur un tilleul de plusieurs dizaines d’années qui comportait une cavité avec la présence de champignons. L’ONF a confirmé qu’il s’agissait bien de champignons lignivores. Pour confirmer l’impact de cette attaque fongique, l’ONF a utilisé un pénétromètre, matériel qui permet de vérifier l’épaisseur de bois sain encore présent au niveau du tronc de l’arbre. Ce sondage a confirmé que ce tilleul était devenu dangereux : il ne subsistait plus que 20 cm de bois sain (bois clair sur la photo) sur moins d’un quart de la circonférence du tronc, le reste du bois (partie foncée sur la photo) était décomposé. Un abattage d’urgence a donc été réalisé en collaboration avec l’entreprise Accro Paysage.

L’ONF a été consulté sur l’avenir des cinq tilleuls de la cour de l’école primaire Pasteur. En effet, en vue de la réfection de la cour, il est important de s’interroger sur l’état général de ces arbres ainsi que sur l’impact de travaux sur les racines. Ces tilleuls sont en perte de vigueur et de vitalité, leurs racines se sont développées en surface à une distance de 5 ou 6 mètres du tronc et n’ont pas prospectées en profondeur. Une réflexion est à mener quant à la conservation de ces arbres dans un projet de réfection d’ensemble.

Le remplacement des arbres abattus en 2020 est prévu :
Afin de pérenniser le patrimoine arboré, la volonté de la municipalité est de remplacer chaque arbre abattu.

La succession de plusieurs sécheresses ces dernières années a engendré la mort de plusieurs arbres sur l’ensemble de la commune. Bouleaux, frênes et conifères sont les principales espèces ayant succombé à ce manque d’eau. Ces arbres devenus dangereux pour les usagers des différents espaces ont dû être abattus.

Pour contrecarrer à cette altération de notre patrimoine arboré, début janvier, le service CVE procédera à la plantation de 35 arbres :
14 arbres au parc de Château d’Aux,
4 arbres au centre de loisir de la rue Danton,
6 arbres à l’Arboretum,
3 fruitiers rue des Cités,
3 arbres aux salles de la Jonchère,
remplacement de 5 érables de l’alignement de la rue de Convention.

Le service Cadre de Vie – Environnement assure une surveillance régulière de l’ensemble du patrimoine arboré gueugnonnais avec pour objectif de concilier conservation des arbres et sécurité du public.