ECLAIRAGE PUBLIC, DES CHIFFRES POUR Y VOIR PLUS CLAIR

Du 03-06-2021 au 03-06-2021

Un sondage sur l’extinction de l’éclairage public, via le G.l’info et le site internet de la ville, a été proposé à la population Gueugnonnaise pour recueillir son avis. Sur 3684 foyers, 206 bulletins ont été retournés ou envoyés par mail à la Mairie (soit 5,59 % de la population), voici les résultats de l’expertise :

L’extinction vous a gêné en semaine : oui = 33,50 %, non = 66,50%,
L’extinction vous a gêné le week-end :
oui = 33,98 %, non = 66,02%.

Si oui pourquoi :
Sentiment d’insécurité = 17,48 %,
Difficulté pour se déplacer = 9,71 %,
Inquiétude au regard du vandalisme, incendie, cambriolage etc : 4,37 %,
Sentiment d’isolement = 1,48 %.

Notons que la Brigade de gendarmerie de Gueugnon n’a pas constaté de recrudescence d’incivilité, d’incidents ou d’accidents particuliers lors de cette expérimentation menée du 1er mars au 31 mai.

Estimations des impacts :
Economie financière pour la commune = 83,98 %,
Diminution de la consommation d’énergie et des gaz à effet de serre = 73,30 %,
Réduction de la pollution lumineuse = 67,96 %,
Protection de la faune et de la flore = 44,66 %,
Atteinte à la sécurité des personnes et des biens = 38,83 %,
Respect des rythmes biologiques et du sommeil =37,38 %Réduction de la vitesse de circulation des véhicules = 28,16 %

Observations, demandes et réponses :
Modification des horaires d’extinction de l’éclairage : bulletins = 13,59 %, recueil de signatures APERAM = 27 personnes sur 75 et cahier de doléances = 1 personne sur 6.

Allumage d’une lampe sur deux : techniquement impossible avec nos installations et les spécialistes de l’éclairage le déconseillent car l’alternance des zones sombreset éclairées provoquent un effet stroboscopique.

Déclenchement de l’éclairage par détection de présence : ce n’est pas souhaitable pour les mêmes raisons cités précédemment et le dispositif, très coûteux, est principalement utilisé pour les voies cyclables et piétonnes avec pour exemple la Ville de Toulouse.

Passage total du parc en led : Le coût est le principal obstacle, environ 450€ par lampadaire

Poursuite de l’opération : oui = 68,45 %, non = 31,55 %.
Souhait de voir son quartier plonger totalement dans le noir : oui = 50,97%, non= 49,03%.


Modalité d’extinction mise en place à partir du 1er mai :
Saison estivale (1er mai au 31 octobre) : de 23 h 00 à 3 h 30
Saison hivernale (1er novembre au 30 avril) : de 22 h 00 à 3 h 30.

Voir l'arrêté municipal n°2021/086 (extinction en saison estivale et hivernale).

Lors du Conseil Municipal du jeudi 28 mai, les deux périodes d’extinction ont été validées à l’unanimité en se basant sur les salariés qui embauchent tôt le matin, le souci étant de satisfaire l’ensemble des personnes concernées.

Conclusion : Gueugnon c’est 2012 points lumineux, 3800 h d’éclairage/an soit 10 h/nuit avec une consommation de 1,31 million de kWh. En généralisant le passage au led la baisse est évaluée à 550 000 kWh. d’où l’intérêt chaque année, de poursuivre les investissements à l’image des 15000€ budgétés en 2021 pour équiper la rue Jean Bouveri incluant le giratoire Eric Tabarly.

D’autres actions du même type ont été réalisées comme le remplacement des tubes néons des salles de sport : Tennis, Jean Volatier, Léo Lagrange et cette année c’est au tour de Coubertin et de lampes du stade Jean Laville. Les économies ainsi réalisées seront réinjectées dans le budget en faveur d’actions sociales, investissement dans le matériel basse consommation énergétique…