Retour sur...

Repas des aînés - Mercredi 4 mars 2020


En réponse à l’invitation de la Municipalité, le repas annuel des 75 ans et plus a rassemblé 310 convives au foyer municipal. C’est dans une atmosphère conviviale que les seniors dégustèrent un copieux et savoureux repas préparé par la cuisine centrale.

Au menu… jambon Persillé, filet de poulet avec sa sauce crème fraîche aux champignons frais accompagné de pommes grenailles et d’un flan de légumes maison…

Cette année, le service a été effectué assuré par le personnel de l’AIEC, de la Cuisine centrale, de l’Accompagnement des populations, de l’Espace-arc-en-ciel, du Relais emploi, des agents de la propreté des lieux publics municipaux et des écoles. Débutantes pour la plupart en la matière, l'équipe composée d'une vingtaine de personnes fit preuve cependant d’un professionnalisme irréprochable au milieu des coups de fourchettes et des rires.

Plus tard des couples se rendaient sur la piste de danse pour se dégourdir les jambes
sur des airs populaires. Cyril BLANCHARD chargé de l’animation a su trouver la playlist adéquate pour mettre une ambiance de fête à cette journée apparemment parfaite.


Succès pour le concert de l'Harmonie Choral, avec Zetta et Swing Folie

ZettaSwing Folie

Lire la suite ...


C’EST UN JARDIN EXTRAORDINAIRE… CELUI DES LEBRUN…

Bien qu’il ne soit pas attenant à leur maison, les Lebrun veulent profiter pleinement de leur jardin et de leur indispensable barbecue. Problème, la tranquillité du couple est constamment troublée par les régulières incursions du voisinage et de la famille venant par curiosité découvrir leur verdoyant nid douillet. C’était un scénario parfait pour prétexter des rencontres fracassantes dans un décor synthétique aux costumes et perruques aux couleurs extravagantes. Le côté irréel des brusques revirements de situations, les dialogues et attitudes sans filtre des personnages toujours « classe » et exagérément joyeux donnaient l’impression que le public regardait grandeur nature, les jouets d’un enfant évoluant au gré de son imagination.

Lire la suite ...