Ville de GUEUGNON

Site officiel de la Ville de GUEUGNON


Retour sur...

Le marchand de planètes, un conte rigolo et écolo - 17 avril

Une aventure musicale, drôle, poétique s’est déroulée le mercredi 17 avril au Foyer Municipal. « Le marchand de planètes » c’est d’abord l’histoire de l'aventurier intergalactique Johnny Roquett qui est tout le contraire d’un écologiste. Il se déplaça à vive allure au milieu des allées chevauchant son véhicule bruyant et polluant allant jusqu’à jeter inconsciemment ses détritus n’importe où. Et pourtant, c’est lui qui sera chargé par la présidente de la terre de sauver la planète bleue mise en péril par le développement destructeur des activités humaines. Même si l’intrigue se passe dans le futur, les effets visuels et le bruitage volontairement agressif et intimidant parfois nous rappellent habillement les inconvénients de la vie moderne d’aujourd’hui.

Les lumières douces et multicolores qui émanent du magasin extraordinaire du marchand de planètes évoquent avec justesse la fragilité de l’univers et plus particulièrement celle de la nature dont il faut prendre soin et combien cela est rassurant lorsque que deux personnages que tout oppose s’unissent à grands coups de guitare, de gongs et de chants pour défendre cette noble cause.

A leur manière, Emmanuel Soubirant et Julien Tombois de la Compagnie Jarnicoton ont souhaité sensibiliser la centaine d’enfants et leurs parents à la sauvegarde et à la protection de l’environnement. La moralité souligne l’importance de ce combat qui nous concerne tous et l’urgence d’agir ensemble dès maintenant.


Des clics et décroche - 15 avril 2019

C’est dans le cadre du Contrat Local de Santé et de la Semaine d'Information sur la Santé Mentale que le centre social de la Ville de Gueugnon et le Pays Charolais Brionnais organisaient conjointement un spectacle à 15 heures au foyer municipal. « Des clics et décroche » évoque le monde numérique auquel nous sommes constamment exposés avec hélas nos mauvaises habitudes entraînant de profonds changements dans notre vie quotidienne et notamment la relation avec les autres.

Ce fait de société a été brillamment raconté par Virginie Lacour et Axl Caramel tous deux artistes de la Compagnie « La Fée Mandoline ». La centaine d’enfants, de parents ou accompagnateurs du centre de loisirs AGCL furent immédiatement conquis, reprenant tous en cœur d’entraînantes et drôles mélodies. Difficile également de ne pas rire sur de burlesques situations comme : la bataille pour garder le contrôle de la télécommande de la T.V., l’échange systématique de SMS préférable au dialogue, la frénésie des jeux vidéo, la crise de la panne internet…

Rappelons que le but de ce divertissement était de favoriser une prise de conscience sur les dérives voire le danger de l’utilisation abusive de nos smartphones, télévisions, portables, tablettes et autres ordinateurs... En seconde partie un débat avec permettait aux parents présents d’obtenir des réponses liées à l’addiction numérique qui touche les familles. Selon Marie Taboulet et Emmanuel Potignon du CHP de Paray-le-Monial, des solutions, alternatives ou compromis existent car il faut se rendre à l’évidence, il n’est pas aisé voire impossible à notre époque de totalement se déconnecter des réseaux sociaux.


30 ans de peinture par Gérard Lageneste à découvrir autour de 125 oeuvres - Samedi 6 avril 2019

« A l’aube de mes 80 ans, j’ai choisi de faire un déstockage massif pour dépoussiérer ma maison », voici l’entrée en matière humoristique de Gérard Lageneste, artiste-peintre depuis 30 ans, qui présente plus de 125 œuvres au Château d’Aux, jusqu’au 16 avril.

A première vue, on pourrait croire que plusieurs artistes exposent mais ne vous méprenez pas, ces œuvres sont celles d’une seule personne.

Quatre salles dévoilent merveilleusement et avec éclectisme les peintures à l’huile, principalement des portraits, très exotiques, de l’artiste qui se nourrit de ses nombreux voyages. On y trouve aussi des natures mortes et quelques paysages.Lors de l'inauguration

« De par sa personnalité et sa singularité », il était évident, pour Nadia Laatar, adjointe à la culture, de mettre à l’affiche Gérard Lageneste. « Notre rôle est d’inviter des artistes locaux, du territoire sur des temps forts comme celui-ci. Avec Gérard Lageneste, c’était l’occasion de fêter ses 30 ans de carrière. »